9e /10e année FRA1D : David C. Onley

Introduction

Résumé

L’honorable David C. Onley, 28e lieutenant-gouverneur de l’Ontario, est interviewé par une élève conseillère au sujet de ses choix de carrière, de ses expériences en tant que personne handicapée et de son engagement résolu envers l’accessibilité en Ontario. Il souligne l’importance de la sensibilisation à l’accessibilité pour les élèves. En complétant plusieurs activités, l’élève aura développé une connaissance plus profonde de l’accessibilité et les barrières pour les gens qui ont un handicap de mobilisation.

Liens avec la sensibilisation à l’accessibilité : les grandes idées

Il est question des messages suivants concernant l’accessibilité dans la vidéo ou dans les activités incluses dans cette leçon :

  • Un obstacle, c’est toute chose qui empêche une personne de participer pleinement à tous les aspects de la société en raison de son handicap.
  • Les élèves peuvent contribuer à surmonter les obstacles à l’apprentissage dans leurs classes.
  • Chaque élève apprend différemment des autres, et traiter tout le monde de la même façon n’est pas nécessairement équitable.
  • Les plus grands obstacles à l’accessibilité sont les attitudes et le manque de sensibilisation.
  • La promotion de l’accessibilité est nécessaire pour changer les choses, et les élèves ont un rôle important à jouer pour préconiser le changement.
  • Pour être sensibilisé à l’accessibilité, il faut comprendre l’importance des droits de la personne pour tout le monde.

Considérations

Éléments importants à considérer lors de la planification du programme

Étant donné la nature inclusive de l’accessibilité et conformément aux pratiques exemplaires en matière de pédagogie, les leçons et l’enseignement doivent prévoir un continuum de mesures de soutien destinées à l’ensemble des élèves, y compris ceux qui bénéficient de mesures d’accessibilité ou qui ont des besoins particuliers. La matrice de tous les programmes-cadres révisés énumère les éléments à prendre en considération pour planifier les leçons et l’enseignement, y compris la conception universelle de l’enseignement, la différenciation pédagogique, l’équité et l’inclusion, la perspective des Premières nations, des Métis et des Inuits ainsi que les moyens de répondre aux besoins particuliers des élèves en difficulté ou bénéficiant des programmes d’actualisation linguistique en français ou d’appui aux nouveaux arrivants. Pour en savoir plus sur ces éléments et sur des sujets connexes, consultez la section Accessibilité+.

Liens avec l’approche culturelle francophone

  • L’élève utilise sa connaissance de la langue française et sa capacité de communiquer oralement en français pour interpréter de l’information, exprimer ses idées et interagir avec les autres (communication orale).
  • La diversité culturelle est une source de développement et d’enrichissement par la culture collective (conception universelle, accessibilité dans l’école).
  • La mobilisation de la famille, de l’école et de la communauté est essentielle (participation des parents ou des bénévoles).

Liens avec la communauté

Les relations avec les parents, les membres de la communauté scolaire au sens large, les organismes et institutions, les services sociaux, les organismes communautaires ainsi que les sociétés et les entreprises locales offrent de belles occasions d’appuyer la sensibilisation à l’accessibilité chez les élèves. Les partenaires communautaires peuvent avoir une contribution importante à l’apprentissage des élèves lorsque des bénévoles, des mentors, des conférenciers invités ou d’autres personnes participent aux activités de l’école axées sur l’accessibilité ou sont des modèles de sensibilisation à l’accessibilité dans la communauté. Le bon exemple et le mentorat peuvent enrichir non seulement l’expérience d’apprentissage des élèves mais aussi la vie de la communauté. Les écoles devraient veiller à ce que des projets soient réalisés en partenariat dans le contexte d’objectifs d’apprentissage bien définis.

Si une leçon porte sur un handicap et qu’un enfant dans la classe a ce handicap, il importe de discuter de la leçon avec l’enfant, s’il y a lieu, ainsi qu’avec ses parents, afin de planifier la leçon avec respect et d’adopter une perspective axée sur les points forts de l’élève.

Liens avec la communauté possibles pour cette leçon

Inviter une personne provenant de la communauté ou d’un organisme communautaire à venir parler à la classe de questions liées à l’accessibilité.

Curriculum

Programme-cadre / Année / Code du cours

Le curriculum de l’Ontario : Français – 9e et 10e année – Révisé (2007) – Cours théorique FRA1D

Attentes
À la fin du cours, l’élève doit pouvoir :

  • Réinvestir dans ses communications orales les apprentissages réalisés en lecture, en écriture de même qu’en matière d’utilisation des technologies de l’information et de la communication.

Composantes et contenu de l’enseignement

Objectifs d’apprentissage

L’enseignante ou l’enseignant et les élèves déterminent ensemble des objectifs d’apprentissage liés aux attentes du curriculum et exprimés dans un langage adapté aux élèves. Les objectifs définis en commun sont affichés dans la classe à des fins de référence. Pour en savoir plus à ce sujet, consultez la section Accessibilité+.

Critères de réussite

L’enseignante ou l’enseignant et les élèves déterminent ensemble les critères de réussite de chaque leçon en se fondant sur les attentes du curriculum et sur la capacité des élèves de montrer qu’ils connaissent le contenu de la leçon, qu’ils exercent leur pensée critique, qu’ils établissent des liens et, selon la nature de l’activité, qu’ils ont une expérience ou des connaissances personnelles à ce sujet. 
Les critères de réussite définis en commun sont affichés dans la classe à des fins de référence. Pour en savoir plus à ce sujet, consultez la section Accessibilité+.

Différenciation pédagogique et évaluation différenciée

Pour en savoir plus sur la différenciation pédagogique et l’évaluation différenciée, consultez L’apprentissage pour tous – Guide d’évaluation et d’enseignement efficaces pour tous les élèves de la maternelle à la 12e année.

Préparation

Préparation

Pour compléter ces activités avec succès, les élèves devraient avoir déjà fait l’expérience des tâches suivantes :

  • Visionner un vidéo
  • Déterminer des objectifs d’apprentissage et des critères de réussite avec l’enseignante ou l’enseignant
  • Mesurer avec une règle ou un ruban à mesurer
  • Prendre des notes
  • Travailler individuellement et en équipe
  • Discuter en classe
  • Présenter de l’information à la classe

Terminologie

Accessible, accessibilité, attitude, droits de la personne, élève conseillère ou conseiller, fauteuil roulant, inaccessible, lieutenant-gouverneur, mobilité réduite, obstacle, parti pris, perspective, promotion, rampe, scooter

Matériel et équipement

  • Vidéo – Entrevue avec le lieutenant-gouverneur (sur le site Web du projet FormAccès)
  • Guide de visionnement du vidéo (annexe 1)
  • Matériel pour prendre des notes
  • Questions à distribuer (annexe 2)
  • Règle ou ruban à mesurer
  • Questionnaire « Notre école est-elle accessible? » (annexe 3)
  • Papier et plumes ou crayons
  • Matériel d’art

Leçon

Activité no 1 – Apprendre au sujet de l’accessibilité en visionnant un vidéo

Avant le visionnement : rédaction personnelle et discussion

Demandez aux élèves de travailler individuellement pour répondre aux questions suivantes en écrivant quelques points ou des idées de questions. Utilisez le Guide de visionnement du vidéo (annexe 1). Les élèves devraient être prêts à partager leurs connaissances et leurs idées avec la classe.

  • D’après le titre du vidéo, sur quel sujet croyez-vous qu’il va porter?
  • Que savez-vous du rôle du lieutenant-gouverneur?
  • Comment le lieutenant-gouverneur est-il choisi ou nommé?
  • Où le lieutenant-gouverneur travaille-t-il?
  • Que savez-vous de L’honorable David C. Onley, qui a été nommé lieutenant-gouverneur de l’Ontario en 2007?

Demandez aux élèves de discuter de leurs idées en petits groupes ou dirigez une discussion sur ces questions avec l’ensemble de la classe.

Pendant le visionnement : prise de notes

Distribuez l’annexe 2. Faites visionner le vidéo et demandez aux élèves de prendre des notes sur les principales idées exprimées par L’honorable David C. Onley, 28e lieutenant-gouverneur de l’Ontario en réponse aux questions de l’élève conseillère. Utilisez les questions suivantes pour les aider à organiser leurs des notes.

  • Quels points de vue ou quels parti pris croyez-vous que les personnes suivantes pourraient avoir?
    • Le lieutenant-gouverneur
    • L’élève conseillère
    • Un étudiant qui visionne le vidéo
  • Quels sont les principaux sujets abordés pendant l’entrevue?
  • Comment l’élève conseillère se sert-elle de questions pour obtenir des renseignements précis et pour approfondir sa compréhension?
  • Quelles techniques le lieutenant-gouverneur emploie-t-il pour clarifier ses réponses?
  • Notez quelques-uns des exemples tirés de sa propre vie que le lieutenant-gouverneur utilise dans ses réponses.
  • D’après L’honorable David C. Onley, 28e lieutenant-gouverneur de l’Ontario, quels sont les plus grands obstacles à l’accessibilité?
  • Donnez des exemples des obstacles psychologiques que nous voyons à l’œuvre dans notre société et notre école.
  • Comment les obstacles psychologiques peuvent-ils nuire à l’apprentissage des élèves ayant des incapacités?
  • Comment les obstacles psychologiques peuvent-ils nuire à l’apprentissage des élèves n’ayant pas d’incapacités?
  • Comment les enseignantes et les enseignants peuvent-ils contribuer à vaincre les obstacles psychologiques dans leurs classes?
  • Comment les élèves peuvent-ils contribuer à vaincre les obstacles psychologiques dans leurs classes?
  • Quels éléments visibles dans le vidéo contribuent à expliquer l’histoire et le rôle du lieutenant-gouverneur?
  • À quelle fin le scooter sert-il dans le vidéo?

Après le visionnement : débreffage

  1. Après le visionnement, demandez aux élèves si le vidéo a traité des sujets qu’ils avaient prévus ou si d’autres sujets ont été abordés. Les élèves vont sans doute mentionner la question de l’accessibilité. Posez les questions suivantes et discutez-en avec les élèves :

    • Qui est la personne interviewée?
    • Qui fait l’entrevue?
    • Où l’entrevue a-t-elle lieu? Quels indices vous aident à répondre à cette question?
    • Comment décririez-vous le ton du vidéo? Donnez des exemples.
    • Le lieutenant-gouverneur parle de l’« accessibilité ». Qu’est-ce que ce mot veut dire pour vous?
    • Que savez-vous au sujet des handicaps visibles et invisibles?
    • Quels genres d’obstacles peuvent créer des difficultés pour les personnes handicapées?
    • Croyez-vous que les personnes handicapées font face à des obstacles dans notre école?
    • Pourquoi est-il important de veiller à ce que tout le monde ait accès à des endroits comme les écoles?
  2. Divisez les élèves en cinq groupes, et donnez à chaque groupe un des énoncés de sensibilisation à l’accessibilité qui suivent :

    • Pour être sensibilisé à l’accessibilité, il faut comprendre l’importance des droits de la personne pour tout le monde.
    • Un obstacle, c’est toute chose qui empêche une personne de participer pleinement à tous les aspects de la société en raison de son handicap.
    • Les plus grands obstacles à l’accessibilité sont les attitudes et le manque de sensibilisation.
    • Les élèves ont besoin de contribuer à créer une culture scolaire qui favorise un sentiment d’appartenance chez chaque élève.
    • La promotion de l’accessibilité est nécessaire pour changer les choses, et les élèves ont un rôle important à jouer pour préconiser le changement.

    Demandez aux élèves de faire ce qui suit :

    • Discuter du sens de l’énoncé.
    • Penser à des façons dont l’énoncé se rapporte à leur vie d’élèves.
    • Concevoir un moyen créatif pour communiquer cet énoncé aux autres élèves (rap, poème, message publicitaire, sketch, message d’intérêt public, jeu de rôles, questions et réponses, affiche). (Rappelez aux élèves qu’ils doivent traiter le sujet avec respect et employer un langage approprié.)

Donnez aux élèves assez de temps pour préparer leur message et le présenter à la classe.

Après les présentations, animez une discussion au sujet du contenu des messages et de leur efficacité pour ce qui est de communiquer l’énoncé.

Activité no 2 – Tour de l’école

Remarque : Il peut être utile de recourir à des parents ou à des bénévoles de la communauté pour animer cette activité.

Choisissez plusieurs secteurs de l’école que de petits groupes d’élèves peuvent examiner afin de déterminer les endroits qui peuvent être inaccessibles aux personnes ayant une mobilité réduite. Chaque secteur devrait inclure un endroit qui devrait en principe être accessible à tous les élèves, comme l’entrée principale, le bureau, la bibliothèque, les toilettes, le laboratoire d’informatique ou le gymnase. Demandez aux élèves de former des groupes ou divisez-les en groupes, puis confiez à chaque groupe un secteur à examiner, une copie de l’annexe 3 et une règle ou un ruban à mesurer.

  • Y a-t-il des entrées ou des endroits inaccessibles? Lesquels? Qu’est-ce qui les rend inaccessibles?
  • Y a-t-il un ascenseur accessible?
  • Y a-t-il une rampe pour entrer dans l’école? Dans la bibliothèque? Dans le gymnase? Dans le bureau?
  • Les portes sont-elles assez larges pour laisser passer un fauteuil roulant? (La largeur recommandée des de 82 cm.)
  • Aux endroits où les portes sont assez larges, une personne pourrait-elle les ouvrir en restant assise dans son fauteuil roulant?
  • Où se trouvent les plus proches toilettes accessibles en fauteuil roulant?
  • Y a-t-il d’autres problèmes d’accessibilité pour une personne ayant une mobilité réduite qui se déplace en fauteuil roulant ou en scooter?

De retour en classe, demandez aux groupes de comparer les données qu’ils ont recueillies. Après avoir fait le tour de l’école, croient-ils que l’école est accessible? Y a-t-il des secteurs de l’école qui ne sont pas accessibles? Ont-ils été surpris par certains faits? Que faut-il faire pour rendre l’école plus accessible aux personnes en fauteuil roulant? Comment les élèves peuvent-ils prendre part au processus de changement nécessaire afin d’atteindre cet objectif?

Consolidation

Les élèves ont-ils montré qu’ils comprenaient les grandes idées de la sensibilisation à l’accessibilité?

En utilisant des questions d’approfondissement, essayez de faire ressortir les messages de sensibilisation à l’accessibilité définis pour cette unité :

  • Un obstacle, c’est toute chose qui empêche une personne de participer pleinement à tous les aspects de la société en raison de son handicap.
  • Les élèves peuvent contribuer à surmonter les obstacles à l’apprentissage dans leurs classes.
  • Chaque élève apprend différemment des autres, et traiter tout le monde de la même façon n’est pas nécessairement équitable.
  • Les plus grands obstacles à l’accessibilité sont les attitudes et le manque de sensibilisation.
  • La promotion de l’accessibilité est nécessaire pour changer les choses, et les élèves ont un rôle important à jouer pour préconiser le changement.
  • Pour être sensibilisé à l’accessibilité, il faut comprendre l’importance des droits de la personne pour tout le monde.

Invitez les élèves à partager leurs idées sur les leçons tirées de cette unité, par des moyens artistiques. D’abord, les élèves peuvent discuter avec un partenaire de ce qu’ils ont appris, ou de petits groupes peuvent dresser une liste des mots employés ou des idées exprimées dans l’unité. Ensuite, les élèves peuvent créer, individuellement ou en collaboration avec d’autres, une affiche, une murale, un jeu de rôles ou un poème traitant de ce que serait une école accessible.

Réflexion

Réflexion de l’enseignante ou de l’enseignant

  • Est-ce que j’ai bien transmis les messages sur l’accessibilité et les obstacles dans ma leçon?
  • Afin de rejoindre autant d’élèves que possible, est-ce que j’ai utilisé des stratégies pédagogiques qui sont adaptées aux élèves et qui incorporent, conformément à des pratiques exemplaires, du matériel et des méthodes accessibles?
  • Les ressources que j’ai choisies conviennent-elles au niveau de mes élèves et sont-elles diversifiées, de façon à répondre aux besoins de chacun d’eux? Si les ressources que j’ai choisies ont présenté des aspects de certains handicaps, est-ce que la perspective adoptée était axée sur les points forts des personnes ayant ces handicaps?
  • Est-ce que j’ai eu recours à la différenciation pédagogique et à l’évaluation différenciée pour adapter mon enseignement aux divers styles d’apprentissage de mes élèves? Est-ce que j’ai été en mesure de répondre aux besoins d’apprentissage de tous mes élèves?
  • L’intérêt de tous mes élèves s’est-il maintenu à toutes les étapes de la leçon? Comment puis-je savoir que c’est bien le cas?
  • Mes processus d’évaluation ont-ils été justes et équitables? Est-ce que j’ai eu recours à des stratégies fondées sur des recherches pour répondre aux besoins individuels de mes élèves? 
Est-ce que j’ai accordé des adaptations justes et équitables à mes élèves ayant des besoins d’apprentissage particuliers pour qu’ils montrent qu’ils ont compris ce que j’ai enseigné? Est-ce que j’ai donné l’occasion à mes élèves de réfléchir sur leur apprentissage afin d’améliorer leur travail? Est-ce que mes élèves ont réussi cet apprentissage? Comment puis-je savoir que c’est bien le cas?
  • Comment est-ce que je m’assure que la notion d’accessibilité est non seulement discutée en classe, mais aussi intégrée à tous les sujets de conversation qui y sont abordés?
  • Comment pourrais-je améliorer cette leçon dans l’avenir?
  • Comment puis-je améliorer mes propres pratiques pédagogiques pour mieux tenir compte des questions concernant la sensibilisation à l’accessibilité?
  • Au cours de cette unité, est-ce que j’ai été en mesure d’entrer en relation ou de conclure des partenariats avec des parents ou des membres de la communauté?
  • Comment est-ce que j’aide à promouvoir la sensibilisation à l’accessibilité dans mon école et mon conseil scolaire, et que j’en partage les résultats avec les parents et mes collègues?

Annexes

Annexe 1

Guide de visionnement du vidéo

AVANT LE VISIONNEMENT

I. Regarde le titre de la vidéo.

a. Peux-tu deviner quel sera le sujet de cette vidéo?


b. Écris trois choses que tu sais déjà au sujet de cette vidéo.




c. Écris trois choses que tu aimerais savoir au sujet de cette vidéo.




PENDANT LE VISIONNEMENT
Pendant que tu regardes le vidéo, prends note de tous les renseignements importants. N’oublie pas d’utiliser des symboles et des abréviations pour t’aider.













APRÈS LE VISIONNEMENT
I. C’est le moment d’organiser tes notes. La vidéo présentait plusieurs grandes idées ainsi que des exemples ou des détails précis à l’appui de ces idées.
Examine tes notes pour essayer de trouver les grandes idées ainsi que les exemples ou les détails présentés dans le vidéo. Tu peux organiser tes renseignements au moyen du tableau ci-dessous.

Grandes idées Exemples/détails

II. As-tu appris de nouveaux mots en regardant la vidéo? Recherches-en la définition dans ton dictionnaire et inscris-la dans le tableau ci-dessous.
Mots Définitions

Mots Définitions

III. Maintenant, regarde les notes que tu as prises pendant que tu regardais le vidéo. Quelles nouvelles idées as-tu apprises que tu ne connaissais pas auparavant?






Au moyen de tes notes et de ce que tu penses de la vidéo, remplis le compte rendu de visionnement ci-dessous.

Compte rendu de visionnement du vidéo

Titre : ___

  1. Qu’est-ce que cette vidéo fait ressortir? Pourquoi?



  1. Qui pose les questions?



  1. Où l’entrevue a-t-elle lieu? Comment le sais-tu?



  1. Quel est le sujet de la vidéo?



  1. Quel est l’objectif principal de la vidéo?




  1. L’entrevue est-elle intéressante? Pourquoi? (ou pourquoi pas?)




Annexe 2

Prise de notes pendant le visionnement

Quels points de vue ou quels parti pris croyez-vous que les personnes suivantes pourraient avoir?

Le lieutenant-gouverneur

L’élève conseillère

Un étudiant qui visionne le vidéo

Quels sont les principaux sujets abordés pendant l’entrevue?

Comment l’élève conseillère se sert-elle de questions pour obtenir des renseignements précis et pour approfondir sa compréhension?

Quelles techniques le lieutenant-gouverneur emploie-t-il pour clarifier ses réponses?

Notez quelques-uns des exemples tirés de sa propre vie que le lieutenant-gouverneur utilise dans ses réponses.

D’après L’honorable David C. Onley, 28e lieutenant-gouverneur de l’Ontario, quels sont les plus grands obstacles à l’accessibilité?

Donnez des exemples des obstacles psychologiques que nous voyons à l’œuvre dans notre société et notre école.

Comment les obstacles psychologiques peuvent-ils nuire à l’apprentissage des élèves ayant des incapacités?

Comment les obstacles psychologiques peuvent-ils nuire à l’apprentissage des élèves n’ayant pas d’incapacités?

Comment les enseignantes et les enseignants peuvent-ils contribuer à vaincre les obstacles psychologiques dans leurs classes?

Comment les élèves peuvent-ils contribuer à vaincre les obstacles psychologiques dans leurs classes?

Quels éléments visibles dans le vidéo contribuent à expliquer l’histoire et le rôle du lieutenant-gouverneur?

À quelle fin (volontaire ou non) le scooter sert-il dans le vidéo?

Annexe 3

Notre école est-elle accessible?

Y a-t-il des entrées ou des endroits inaccessibles? Lesquels? Qu’est-ce qui les rend inaccessibles?





Y a-t-il un ascenseur accessible?





Y a-t-il une rampe pour entrer dans l’école? Dans la bibliothèque? Dans le gymnase? Dans le bureau?





Les portes sont-elles assez larges pour laisser passer un fauteuil roulant? (La largeur recommandée est de 82 cm.)





Aux endroits où les portes sont assez larges, une personne pourrait-elle les ouvrir en restant assise dans son fauteuil roulant?





Où se trouvent les plus proches toilettes accessibles en fauteuil roulant?





Y a-t-il d’autres problèmes d’accessibilité pour une personne ayant une mobilité réduite qui se déplace en fauteuil roulant ou en scooter?