4e année: Les Jeux paralympiques

Introduction

Résumé

De l’époque antique à aujourd’hui, cette leçon invite à une réflexion au sujet de la participation de tous et toutes à des compétitions sportives de haut niveau. L’élève fait des découvertes au sujet des athlètes qui participent aux Jeux paralympiques et de la manière dont l’équipement modifié répond aux besoins de personnes ayant des handicaps variés.
Dans cette leçon, l’élève compare les Jeux olympiques de la Grèce antique, les Jeux olympiques modernes et les Jeux paralympiques. L’élève lit également un texte qui manifeste de la tolérance et de l’empathie envers les athlètes paralympiques. En suivant le modèle du texte, l’élève acquiert un vocabulaire spécifique pour décrire les différents handicaps. L’élève fait un projet de recherche au sujet d’une ou un athlète qui participe aux Jeux paralympiques pour montrer l’importance des sports paralympiques. Enfin, pour la composante sportive, l’élève joue à un sport adapté dans une classe d’éducation physique pour comprendre que les personnes qui ont une déficience visuelle peuvent participer à part entière à un sport collectif.

Messages de sensibilisation à l’accessibilité : les grandes idées

Cette leçon est axée sur les messages suivants :

  • L’accessibilité, c’est l’ensemble des moyens qui permettent aux individus de réaliser tout leur potentiel.
  • L’empathie envers autrui et le respect de la dignité de chaque personne sont des caractéristiques essentielles d’une classe, d’une école et d’une société inclusives.
  • Les élèves ont besoin de recevoir de l’information sur divers handicaps et de comprendre qu’il est difficile de vivre avec un handicap. Pour faire cet apprentissage, il leur faut comprendre que chaque personne a des dons particuliers à partager et sa propre contribution à apporter à la société.

Considérations

Considérations concernant la planification du programme

Étant donné la nature inclusive de l’accessibilité et conformément aux pratiques exemplaires en matière de pédagogie, les leçons et l’enseignement doivent prévoir un continuum de mesures de soutien destinées à l’ensemble des élèves, y compris celles et ceux qui bénéficient de mesures d’accessibilité ou qui ont des besoins particuliers. La matrice de tous les programmes-cadres révisés énumère les éléments à prendre en considération pour planifier les leçons et l’enseignement, y compris la conception universelle de l’enseignement, la différenciation pédagogique, l’équité et l’inclusion, la perspective des Premières nations, des Métis et des Inuits ainsi que les moyens de répondre aux besoins particuliers des élèves en difficulté ou bénéficiant des programmes d’actualisation linguistique en français ou d’appui aux nouveaux arrivants. Pour en savoir plus sur ces éléments et sur des sujets connexes, consultez la section Accessibilité+.

Liens avec la communauté

Les relations avec les parents, les membres de la communauté scolaire au sens large, les organismes et institutions, les services sociaux, les organismes communautaires ainsi que les sociétés et les entreprises locales offrent de belles occasions d’appuyer la sensibilisation à l’accessibilité chez les élèves. Les partenaires communautaires peuvent avoir une contribution importante à l’apprentissage des élèves lorsque des bénévoles, des mentors, des conférenciers invités ou d’autres personnes participent aux activités de l’école axées sur l’accessibilité ou sont des modèles de sensibilisation à l’accessibilité dans la communauté. Le bon exemple et le mentorat peuvent enrichir non seulement l’expérience d’apprentissage des élèves mais aussi la vie de la communauté. Les écoles devraient veiller à ce que des projets soient réalisés en partenariat dans le contexte d’objectifs d’apprentissage bien définis.

Lorsqu’une leçon doit porter sur le handicap d’une ou un élève, il importe d’en discuter avec l’élève en question et ses parents pour planifier la leçon avec respect et adopter une perspective axée sur les points forts de l’élève.

Note : Il y a un programme offert par l’organization Parasport Ontario pour encourager la participation des enfants handicappés dans le sport compétatif et qui soutient les programmes dans les écoles et la communauté.

Curriculum

Programmes-cadres/Année

Programmes de 4e année :

Le curriculum de l’Ontario de la 1re à la 8e année, Français, 2006 (révisé)

Le curriculum de l’Ontario : Études sociales de la 1re à la 6e année; Histoire et géographie, 7e et 8e année, 2004 (révisé)

Le curriculum de l’Ontario de la 1re à la 8e année : Éducation physique et santé, version provisoire, 2010 (révisé)

Attentes et contenus d’apprentissage


(tels qu’énoncés dans les programmes-cadres)

Français

À la fin de la 4e année, l’élève doit pouvoir :

COMMUNICATION ORALE

  • comprendre des messages de diverses formes et fonctions et y réagir dans un contexte significatif;
  • produire des messages variés, avec ou sans échange, en fonction de la situation de communication;

LECTURE

  • planifier ses projets de lecture en cernant l’intention de lecture et en explorant le texte à lire selon cette intention;
  • lire divers textes imprimés et électroniques en mettant sa connaissance du système de l’écrit et des stratégies de lecture au service de la construction de sens dans des situations variées;
  • expliquer les textes lus en faisant des rapprochements avec d’autres textes et ses expériences personnelles;
  • démontrer des habiletés en littératie critique en mettant en évidence les valeurs ou les modes de vie représentés dans les textes;

ÉCRITURE

  • planifier ses projets d’écriture en utilisant des stratégies et des outils de préécriture;
  • produire à la main et à l’ordinateur des textes variés présentant les caractéristiques des formes de discours et des genres de textes à l’étude;
  • réviser et corriger ses textes en y laissant des traces de sa pratique réflexive de la grammaire du texte et de la phrase.

Études sociales

À la fin de la 4e année, l’élève doit pouvoir :

  • identifier des éléments des civilisations anciennes et médiévales;
  • expliquer de façon générale comment les civilisations anciennes et médiévales ont laissé leur empreinte sur le monde moderne;
  • faire des rapprochements entre le mode de vie actuel et celui des civilisations anciennes et médiévales.

Éducation physique et santé

À la fin de la 4e année, l’élève doit pouvoir :

VIE ACTIVE

A2. mettre en pratique les concepts liés à la condition physique de façon à mener une vie saine et active;

COMPÉTENCE MOTRICE

B3. utiliser, dans ses apprentissages et sa participation à des activités physiques, les habiletés personnelles et interpersonnelles ainsi que la pensée critique et créative nécessaires à son développement personnel et identitaire.

Instruction et contexte

Composantes et contexte de l’enseignement

Résultats d’apprentissage

L’enseignante ou l’enseignant et les élèves déterminent ensemble des objectifs d’apprentissage liés aux attentes du curriculum et exprimés dans un langage adapté aux élèves. Les objectifs définis en commun sont affichés dans la classe à des fins de référence. Pour en savoir plus à ce sujet, consultez la section Accessibilité+.

Critères de réussite

L’enseignante ou l’enseignant et les élèves déterminent ensemble les critères de réussite de chaque leçon en se fondant sur les attentes du curriculum et sur la capacité des élèves de montrer qu’ils connaissent le contenu de la leçon, qu’ils exercent leur pensée critique, qu’ils établissent des liens et, selon la nature de l’activité, qu’ils ont une expérience ou des connaissances personnelles à ce sujet. Les critères de réussite définis en commun sont affichés dans la classe à des fins de référence. Pour en savoir plus à ce sujet, consultez la section Accessibilité+.

Différenciation pédagogique

Pour en savoir plus sur la différenciation pédagogique et l’évaluation différenciée, consultez L’apprentissage pour tous – Guide d’évaluation et d’enseignement efficaces pour tous les élèves de la maternelle à la 12e année.

Préparation

Préparation

Avant d’aborder la leçon, l’élève doit être capable de :

  • Naviguer sur Internet;
  • Lire différents textes;
  • Extraire l’information pertinente des textes;
  • Jouer en équipe;
  • Suivre les règles d’un jeu.

Terminologie

L’enseignante ou l’enseignant examine la terminologie employée dans chaque leçon avec les élèves et s’assure qu’ils la comprennent bien afin de pouvoir remplir les objectifs d’apprentissage. Les termes employés dans la leçon et les discussions sont affichés dans la classe à des fins de référence :

  • Paraplégie
  • Amputation
  • Handicap physique
  • Déficience visuelle
  • Fauteuil roulant
  • Autres termes spécifiques liés aux handicaps physiques

Matériel et équipement

Pour donner cette leçon comme il est indiqué ci-après, vous aurez besoin des éléments suivants :

  • Fiche de travail de l’élève (annexe A)
  • Texte au choix au sujet des Jeux olympiques de la Grèce antique
  • Accès à Internet
  • Tableau interactif pour projeter les sites Internet
  • Site suivant
  • Texte intitulé Les Enfants du Courage
  • Grille d’évaluation pour la présentation orale (annexe B)
  • Règles du jeu de goalball (annexe C)
  • Ballon avec des clochettes à l’intérieur
  • Masques pour couvrir les yeux pendant le jeu de goalball

Leçon

Réflexion

  • Utilisez un texte modèle pour enseigner l’importance des Jeux olympiques de la Grèce antique.
  • Formez des groupes de deux élèves et assignez le travail de l’annexe A.
  • Discutez en groupe-classe des points importants du texte.
  • Créez deux listes de sports des Jeux olympiques modernes : l’une pour les sports d’été et l’autre pour les sports d’hiver.
  • Ajoutez des exemples de sports paralympiques à la liste.
  • Posez la question suivante aux élèves : « Pensez-vous que ces sports sont représentés aux Jeux olympiques? »
  • Expliquez que les Jeux paralympiques suivent les Jeux Olympiques depuis 1960.

Action

Activité 1

  • Lisez Les enfants du courage – L’histoire de William (p. 4-19) en groupe-classe, en projetant le texte sur un tableau interactif.
  • Créez une liste des modifications mises en place pour les deux personnages (p. ex., un fauteuil roulant, l’équipement spécifique pour le hockey, la luge, etc.).
  • Discutez des obstacles et des difficultés que doit surmonter une personne qui a un handicap physique.

Activité 2

  • Expliquez à l’élève qu’elle ou il va créer un tableau pour les cinq sports mentionnés aux pages 19 et 20, en indiquant les modifications apportées à l’équipement afin que les athlètes paralympiques puissent atteindre leur plein potentiel dans leur discipline.
  • Discutez en groupe-classe de la façon dont les élèves peuvent faire preuve de tolérance envers les personnes qui ont des besoins spéciaux à cause d’un handicap physique.

Activité 3

  • Préparez une liste d’athlètes paralympiques francophones en utilisant le site : http://paralympic.ca/fr/superathletes.
  • L’élève choisit une ou un athlète et fait une recherche sur ses défis et ses succès, par exemple :
 Chantal Petitclerc ;
 Benoit Huot.
  • Demandez à l’élève de présenter à la classe un résumé de sa recherche sur l’athlète paralympique francophone de son choix.

Activité 4

  • Au gymnase, expliquez aux élèves les règles du jeu de goalball (annexe C).
  • Divisez la classe en deux équipes : chaque joueur a besoin d’un « guide » pour l’aider.
  • Après le jeu, faites une rétroaction sur la participation de chaque élève et demandez-lui de partager ses impressions soit de façon individuelle (p. ex., dans un journal), soit en petits groupes ou en groupe-classe.

Évaluation

Évaluation

Évaluation au service de l’apprentissage

OBSERVATION – EST-CE QUE L’ÉLÈVE PEUT :

  • Décrire les modifications faites à l’équipement des athlètes paralympiques?
  • Reconnaître les défis et les obstacles auxquels les athlètes paralympiques font face?
  • Exprimer des opinions qui manifestent de la tolérance envers les personnes qui ont un handicap physique?
  • Utiliser un vocabulaire adéquat et respectueux pour décrire des personnes ayant un handicap?

Évaluation en tant qu’apprentissage

OBSERVATION – EST-CE QUE L’ÉLÈVE PEUT :

  • Remplir un organigramme?
  • Faire une recherche en distinguant les éléments importants qu’il faut expliquer et ceux, moins importants, qui devraient être mis de côté?
  • Présenter sa recherche oralement en utilisant les termes adéquats en français?
  • Jouer en suivant les règles du jeu?

Consolidation

  • En utilisant des questions d’approfondissement, essayez de faire ressortir les messages de sensibilisation à l’accessibilité définis pour cette unité :
  • L’accessibilité, c’est l’ensemble des moyens qui permettent aux individus de réaliser tout leur potentiel.
  • L’empathie envers autrui et le respect de la dignité de chaque personne sont des caractéristiques essentielles d’une classe, d’une école et d’une société inclusives.
  • Les élèves ont besoin d’être informés sur divers handicaps et de comprendre qu’il est difficile de vivre avec un handicap. Pour faire cet apprentissage, ils doivent comprendre que chaque personne a des dons particuliers à partager et sa propre contribution à apporter à la société.
  • Demandez à l’élève de lire la citation suivante (conforme à la Charte olympique établie par Pierre de Coubertin) :

    « La pratique du sport est un droit de l’homme. Chaque individu doit avoir la possibilité de faire du sport sans discrimination d’aucune sorte et dans l’esprit olympique, qui exige la compréhension mutuelle, l’esprit d’amitié, de solidarité et de fair-play. » 
Source : La charte olympique

    Discutez en groupe-classe de l’importance et de la signification de ce message pour les Jeux olympiques de la Grèce antique, les Jeux olympiques modernes et les Jeux paralympiques.

Ressource supplémentaire :

Demande en vue d’obtenir la participation d’un athlète paramympique dans une école

Réflexion

Réflexion de l’enseignante ou de l’enseignant

Afin de rejoindre autant d’élèves que possible, est-ce que j’ai utilisé des stratégies pédagogiques qui sont adaptées aux élèves et qui incorporent, conformément à des pratiques exemplaires, du matériel et des méthodes accessibles?

Les ressources que j’ai choisies conviennent-elles au niveau de mes élèves et sont-elles diversifiées, de façon à répondre aux besoins de chacune et chacun d’eux?

Si les ressources que j’ai choisies ont présenté des aspects de certains handicaps, est-ce que la perspective adoptée était axée sur les points forts des personnes ayant ces handicaps?

Est-ce que j’ai eu recours à la différenciation pédagogique et à l’évaluation différenciée pour adapter mon enseignement aux divers styles d’apprentissage de mes élèves?

L’intérêt de tous mes élèves s’est-il maintenu à toutes les étapes de la leçon? Comment puis-je savoir que c’est bien le cas?

Mes processus d’évaluation ont-ils été justes et équitables? Est-ce que j’ai eu recours à des pratiques exemplaires et répondu aux besoins individuels de mes élèves? Est-ce que j’ai accordé des adaptations justes et équitables à mes élèves ayant des besoins d’apprentissage particuliers?

Comment est-ce que je m’assure que la notion d’accessibilité est non seulement discutée en classe, mais aussi intégrée à tous les sujets de conversation qui y sont abordés?
Comment pourrais-je améliorer cette leçon dans l’avenir?

Comment puis-je améliorer mes propres pratiques pédagogiques pour mieux tenir compte des questions concernant la sensibilisation à l’accessibilité?

Comment est-ce que j’aide à promouvoir la sensibilisation à l’accessibilité dans mon école et mon conseil scolaire, et que j’en partage les résultats avec les parents et mes collègues?

Annexes

Annexe A

Les Jeux olympiques de la Grèce antique

Quand avaient-ils lieu? Qui y participait?
Quels étaient les sports présentés? Pourquoi?

Annexe B

Grille d’évaluation du projet de recherche

Critères Niveau 1 Niveau 2 Niveau 3 Niveau 4
Montre une compréhension du texte en choisissant et en décrivant l’information et les idées pertinentes
Fait des inférences
Est capable d’expliquer le contenu et de le justifier
Utilise un vocabulaire approprié au sujet des handicaps

Annexe C

Le jeu de goalball

Le goalball est un sport d’équipe. Une équipe est composée de 6 joueurs, et seuls 3 joueurs par équipe peuvent jouer en même temps. Le goalball est joué par des athlètes qui ont une déficience visuelle. Les yeux de tous les joueurs doivent être bandés pour faire en sorte que le jeu soit juste.

Une partie dure 30 minutes et est divisée en deux périodes de 12 minutes chacune, avec une mi-temps de 3 minutes après chaque période.

L’objectif du jeu est de marquer des buts en faisant rouler un ballon (appelé goalball) comme une boule de quilles en direction du but adverse, qui s’étend sur toute la largeur du terrain. Les trois joueurs (un centre et deux ailiers) essaient d’empêcher le ballon de traverser la ligne de but en bloquant le ballon au sol. Le ballon contient des clochettes, et le terrain comporte des saillies qui aident les joueurs à s’orienter.

On demande aux spectateurs et aux membres de l’équipe qui ne participent pas au jeu de rester silencieux pendant que celui-ci se déroule. Il est toutefois permis d’ovationner une équipe après un but et à la fin du match.

Trois règles de base régissent le lancer du ballon :

  • Tout d’abord, un ballon lancé doit toucher la surface du court avant de passer la ligne médiane, soit la ligne située à 6 mètres de la ligne de but du lanceur.

  • Ensuite, un lancer doit être exécuté dans les 8 secondes suivant la prise de contrôle du ballon par l’équipe à la défensive. Une passe peut être exécutée dans les 8 secondes, et les joueurs peuvent se déplacer sur le court pour se trouver en bonne position.

  • Enfin, aucun joueur ne peut exécuter plus de deux lancers consécutifs pour son équipe. Diverses pénalités peuvent être imposées à un joueur ou à une équipe pour toute infraction aux règlements.